Mappemonde Europe Asie Amérique Afrique Océanie
Recevoir la newsletter

Logo ICP

Logo ISPC

Rapport du Colloque EuroCat 2017

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Pècs 18 – 22 mai 2017

Cinq délégués suisses se sont rendus au colloque européen trisannuel des praticiens du catéchuménat en mai dernier à Pècs en Hongrie.

Divers intervenants ont présenté le résultat de leurs recherches sur des thématiques en lien avec le processus de conversion :

- Mgr Atanáz Orosz a présenté un apport historico-patristique, période dans laquelle s'ancrent le catéchuménat et ses rites encore de nos jours.

- Monsieur Csaba Orova a parcouru diverses parutions et réflexions oecuméniques en relevant particulièrement ce qui touchait à la conversion.

- Le point de vue de la psychologie a été abordé par Madame Anikò Hercez-Kézdy qui a conduit une étude empirique en Hongrie sur la conversion.

Lire la suite : Rapport du Colloque EuroCat 2017

 

Comment les adultes apprennent-ils à croire ?

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Wie lernen Erwachsene glauben ?

Par Katia Cazzaro Thiévent, Déléguée romande pour l'EuroCat

Peut-on vraiment apprendre à croire ? Comment, nous qui sommes engagés en Église, avons-nous appris à croire ? Est-ce que les années de catéchisme ont suffi ? Ou a-t-il fallu que nous fassions l'expérience personnelle d'une rencontre avec le Christ pour faire raisonner les connaissances acquises ? Car, généralement, une personne qui adresse à l'Église une demande pour les – ou l'un des – sacrements de l'initiation chrétienne à l'âge adulte (baptême, confirmation, eucharistie) a déjà vécu l'expérience d'une rencontre avec le Christ. C'est cette expérience qui l'amène à chercher à comprendre et à demander des explications et un éclairage sur ce qu'est la foi et son contenu.

Il serait donc plus juste de se demander comment l'Église accompagne un adulte sur son chemin de foi en vue de recevoir les sacrements de l'initiation chrétienne, pour qu'il puisse ensuite rendre compte de la foi qui l'habite.

Pour vivre dans le Christ, la personne dans sa globalité est sollicitée. L'apprentissage de connaissances uniquement intellectuelles ne peut suffire. De fait, il s'agit d'accompagner les candidats dans la construction de leur identité chrétienne. Dans l'idéal, le candidat est accompagné de manière personnelle et communautaire ; l'accompagnement se déploie aussi dans le temps et comporte différents aspects.

 

· Accompagner le processus de conversion et apprivoiser ces effets

Changer sa manière d'envisager le monde et son rapport aux autres n'est pas sans conséquence. Il arrive que des membres de la famille, des amis s'éloignent du candidat pendant le processus. Ce sont principalement les candidats d'origine musulmane qui souffrent le plus de cet effet mais pas uniquement : il arrive même que le conjoint d'un candidat le quitte ! Ces candidats doivent donc surmonter le deuil de ces relations.

D'autres perdent leur travail en raison de leurs prises de position ou de leurs opinions emplies de morale chrétienne et peuvent se trouver dans des situations financières précaires.

Lire la suite : Comment les adultes apprennent-ils à croire ?

 

Parole de Dieu et rite - L’exemple de la Présentation Générale du Lectionnaire Romain

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Voici la conférence donnée par le Pr Jean-Louis SOULETIE, ISL-THEOLOGICUM de l’ICP, à l'occasion des Assises francophones du catéchuménat à l'ISPC - Paris, le 25 avril 2016. Merci à lui.

 

La rénovation du missel romain commencée avec Pie XII dans la restauration de la veillée pascale poursuivie par le concile Vatican II a montré l’importance d’une refonte du lectionnaire. La place des Ecritures dans la liturgie revêtait désormais en effet une importance primordiale.  La PGMR [1] en explicite déjà l’intérêt et le contenu dans de nombreux paragraphes : 9, 11, 24, 33, 60, 62, 316, 320. Mais c’est à la PGLR que j’emprunte les indications qui montrent le lien intrinsèque entre Parole et rite. L’exhortation post synodale Verbum Domini de Benoit XVI l’exprimait ainsi : « En considérant l’Église comme ‘ la demeure de la Parole ‘, on doit avant tout prêter attention à la sainte Liturgie. C’est vraiment le lieu privilégié où Dieu nous parle dans notre vie actuelle, où il parle aujourd’hui à son peuple qui écoute et qui répond. Chaque action liturgique est par nature nourrie par les Saintes Écritures. Comme l’affirme la Constitution Sacrosanctum Concilium, ‘ dans la célébration de la liturgie, la Sainte Écriture est de la plus grande importance. C’est d’elle que sont tirés les textes qui sont lus et qui sont expliqués dans l’homélie, ainsi que les psaumes qui sont chantés, et c’est sous son inspiration et sous son impulsion que les prières, les oraisons et les hymnes liturgiques ont pris naissance et c’est d’elle que les actions et les symboles reçoivent leur signification ‘ (SC 24). » (n°52)

 

Lire la suite : Parole de Dieu et rite - L’exemple de la Présentation Générale du Lectionnaire Romain