Mappemonde Europe Asie Amérique Afrique Océanie
Recevoir la newsletter

Logo ICP

Logo ISPC

Santiago 2014

L'initiation chrétienne dans un changement d'époque

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Le catéchuménat des adultes en France

Le 22 Juillet 2014 à 11h45, Philippe Marxer s.j., membre du Service national de la catéchèse et du catéchuménat en France (SNCC), a prononcé dans le cadre des Assises internationales du catéchuménat à Santiago, une conférence fort appréciée que nous reproduisons intégralement, avec son aimable autorisation.

« Croire, au milieu de notre monde fragilisé peut-être plus par l’indifférence que par l’athéisme, demeure un défi ». Ce constat que faisait le Père Antoine Delzant (1935-2013) il y a 7 ans environ reste d’actualité. « Par le mot défi, ajoutait-il, je comprends un combat et un débat. Le combat n’est pas la volonté de faire prévaloir ses propres choix sur ceux des autres. Quand on est vraiment partie prenante de la société […] il y a un combat à mener avec soi-même. En effet, on est vite submergé par tous les intérêts que notre société propose, en grand danger de considérer tout ce qui relève des engagements religieux comme de moindre importance et de moindre efficacité. Il y a aussi un débat qu’on est conduit à mener, soit avec soi-même, soit avec des partenaires. Ce débat porte […] sur l’importance, pour toute une vie, de l’acte de croire ».

Ces quelques lignes, tirées d’un entretien avec le Journal La Croix[1], brossent le paysage de la société occidentale sur lequel vient à poser la question qui occupe ces Assises Internationales du Catéchuménat : L’initiation chrétienne dans un changement d’époque. Est-il possible de devenir chrétien dans un monde si fragilisé par le changement –pour reprendre les mots de ce prêtre-, si bouleversé, si bouleversant ? Si l’on regarde les statistiques que le Service National du Catéchuménat tient quant au nombre de personnes qui demandent les sacrements d’initiation, la réponse est positive. Il est possible de devenir chrétien aujourd’hui.  3631 hommes et femmes ont été baptisés dans la nuit de Pâques, le 19 Avril dernier, et si l’on regarde l’évolution sur les dix dernières années, la progression qui ne cesse de se constater depuis 30 ans est supérieure à 40%.

Lire la suite : L'initiation chrétienne dans un changement d'époque

 

Synthèse des IIIe Assises internationales du catéchuménat

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Le vendredi 25 juillet, M. Joël Molinario (ISPC), a prononcé la synthèse du Congrès de Santiago 2014. Nous reproduisons ci-dessous l'intégralité de ses propos.

"Chers amis, mon intervention est une relecture du congrès très personnelle qui ne prétend nullement résumer ni redire les conférences entendues. Je vais simplement reprendre dans un premier temps la problématique du catéchuménat telle que je la comprends maintenant après notre semaine de congrès, puis je dégagerai trois points de discussion que je voudrais mettre en valeur : le rapport aux sciences humaines, la famille et l’anthropologie.

1. Dans notre congrès a circulé une double interprétation du modèle catéchuménal. Deux manières bien résumées par une conférence : le catéchuménat est soit d’abord une inspiration nouvelle pastorale, en ce cas le catéchuménat est plus appréhendé comme une métaphore pour penser un nouveau dynamisme missionnaire de la pastorale et de la catéchèse, soit le catéchuménat est abordé à partir du RICA comme itinéraire ritualisé de conversion et d’apprentissage de la vie chrétienne dans la dimension d’initiation chrétienne. La première est plus sud américaine, la seconde plus  européenne et québécoise. Comme si la forte sécularisation des sociétés européennes et canadienne avait contraint les Eglises à prendre en compte une proposition de foi plus structurée liturgiquement et ecclésialement, le catéchuménat se développant d’autant plus que l’Eglise et la foi sont en crises. Avec ces modèles nous percevons 2 types de théologies, deux paradigmes catéchétiques différents. Cette double interprétation qui peut donner lieu à un conflit des interprétations peut peut-être devenir extrêmement féconde par le débat qu’elle suscite.

Lire la suite : Synthèse des IIIe Assises internationales du catéchuménat

 

Le programme des IIIe Assises du Catechuménat

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Voici le programme actualisé des IIIème Assises internationales du catéchuménat à Santiago du Chili.

Les textes des conférences seront disponibles en français et en espagnol.

Les actes du Congrès devraient également être publiés dans les deux langues.

Il est encore possible de s'inscrire, n'hésitez pas à vous renseigner sur www.congresodelcatecumenado.cl

Lire la suite : Le programme des IIIe Assises du Catechuménat

   

Les inscriptions sont ouvertes !

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Vous pouvez désormais vous inscrire au III Congrès International du Catéchuménat.

Le site internet dédié aux prochaines Assises Internationales du Catéchuménat (Santiago du Chili, 21-25 juillet 2014) est ouvert. N'hésitez pas à aller le consulter pour y découvrir le programme et pour vous y inscrire :

www.congresodelcatecumenado.cl

 

IIIe Congrès international du Catéchuménat

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

 

III CONGRÈS INTERNATIONAL DU CATECHUMÉNAT

L’ INITIATION CHRÉTIENNE DANS UN CHANGEMENT D´ÉPOQUE

Santiago du Chili. 21 au 25 Juillet 2014

Organisé par l’ISPC (Theologicum de l’Institut catholique de Paris) et l’Université Catholique Cardinal Raúl Silva Henríquez

 

En restaurant le catéchuménat et en formulant des critères de base à son sujet dans son premier document approuvé, la Constitution Sacrosanctum Concilium sur la Sainte Liturgie[1], le Concile Vatican II a reconnu un changement d’époque : la fin d’une transmission « automatique » de la foi chrétienne et la nécessité pour l’église de renouveler  sa vitalité missionnaire y compris dans les pays de “vieille” chrétienté.

L’arrière-plan historique

L’Église des premiers siècles, au cœur de sociétés païennes et souvent persécutée, a mis en œuvre une initiation pour les adultes se convertissant au christianisme. Après une évangélisation de durée variable, le candidat au devenir chrétien, présenté par un garant, entrait en catéchuménat après un examen de ses motivations. L’initiation articulait catéchèse et rites sacramentels. Le baptême, l’onction et l’eucharistie étaient précédés de l’inscription du nom, étant vérifiés le changement de vie du catéchumène, sa foi sincère et sa participation à la prière de la communauté. La persévérance des néophytes était essentielle pour l’implantation de l’église. La durée de l’initiation était variable, mais on note un changement après le Concile de Nicée (325), où cette durée se réduisit peu à peu au temps de carême, les persécutions de l’empire romain étant terminées. Au VIème siècle, le baptême d’enfants devint prédominant et le catéchuménat des adultes s’éteignit peu à peu.

Lire la suite : IIIe Congrès international du Catéchuménat

   

Page 2 sur 3