Mappemonde Europe Asie Amérique Afrique Océanie
Recevoir la newsletter

Logo ICP

Logo ISPC

Comment les adultes apprennent-ils à croire ?

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Wie lernen Erwachsene glauben ?

Par Katia Cazzaro Thiévent, Déléguée romande pour l'EuroCat

Peut-on vraiment apprendre à croire ? Comment, nous qui sommes engagés en Église, avons-nous appris à croire ? Est-ce que les années de catéchisme ont suffi ? Ou a-t-il fallu que nous fassions l'expérience personnelle d'une rencontre avec le Christ pour faire raisonner les connaissances acquises ? Car, généralement, une personne qui adresse à l'Église une demande pour les – ou l'un des – sacrements de l'initiation chrétienne à l'âge adulte (baptême, confirmation, eucharistie) a déjà vécu l'expérience d'une rencontre avec le Christ. C'est cette expérience qui l'amène à chercher à comprendre et à demander des explications et un éclairage sur ce qu'est la foi et son contenu.

Il serait donc plus juste de se demander comment l'Église accompagne un adulte sur son chemin de foi en vue de recevoir les sacrements de l'initiation chrétienne, pour qu'il puisse ensuite rendre compte de la foi qui l'habite.

Pour vivre dans le Christ, la personne dans sa globalité est sollicitée. L'apprentissage de connaissances uniquement intellectuelles ne peut suffire. De fait, il s'agit d'accompagner les candidats dans la construction de leur identité chrétienne. Dans l'idéal, le candidat est accompagné de manière personnelle et communautaire ; l'accompagnement se déploie aussi dans le temps et comporte différents aspects.

 

· Accompagner le processus de conversion et apprivoiser ces effets

Changer sa manière d'envisager le monde et son rapport aux autres n'est pas sans conséquence. Il arrive que des membres de la famille, des amis s'éloignent du candidat pendant le processus. Ce sont principalement les candidats d'origine musulmane qui souffrent le plus de cet effet mais pas uniquement : il arrive même que le conjoint d'un candidat le quitte ! Ces candidats doivent donc surmonter le deuil de ces relations.

D'autres perdent leur travail en raison de leurs prises de position ou de leurs opinions emplies de morale chrétienne et peuvent se trouver dans des situations financières précaires.

· Relire la rencontre personnelle avec le Christ

Cette rencontre avec le Christ peut être le résultat d'un vrai chemin de Damas. Il arrive aussi que le candidat se soit trouvé dans une situation d'échec (scolaire ou professionnel), de maladie (la sienne ou de proches) ou qu'il se pose des questions sur ses choix de vie passée ou future. Il s'agit d'accompagner la relecture chrétienne des éléments qui constituent son passé et qui l'aideront à construire son avenir en favorisant sa croissance en la vie et la foi. La découverte de différentes formes possibles de prière, tout comme l'abandon dans la prière, peuvent être d'une grande aide et aider au développement de cette relation personnelle au Christ.

· Faire "raisonner" la Parole

C'est le propre de l'être humain que de chercher à comprendre ce qui lui arrive. Des temps de catéchèse, des échanges en groupe avec d'autres personnes en chemin, des lectures permettent aux candidats d'approfondir leur compréhension et leurs connaissances.

· Favoriser l'incorporation au Christ

Dans sa lettre aux Corinthiens, Saint Paul rappelle que nous avons été baptisés pour former un seul corps[1]. C'est au travers de la vie liturgique et de la vie communautaire que les candidats appréhendent cet aspect de la vie chrétienne. A terme, il leur est demander de trouver LEUR place et non seulement celle que la communauté veut bien leur donner. Car au même titre que chacun de nous est unique aux yeux de Dieu, chacun de nous à SA place dans l’Eglise du Christ.

L'héritage laissé par la Tradition (Bible, enseignement de l'Église, témoins d'hier et d'aujourd'hui) nous soutien dans cette mission. Plus particulièrement, le Rituel de l'Initiation Chrétienne des Adultes[2], un des fruits du Concile Vatican II. Les notes pastorales de ce rituel éclairent les enjeux bibliques, théologiques, liturgiques et ecclésiologiques du catéchuménat. Il propose des mises en œuvre possibles et notamment, des liturgies qui favorisent la structuration et l'accompagnement des candidats dans leur démarche de conversion et d'approfondissement de la foi.

Si le chemin d'un adulte en vue de la réception des sacrements de l'initiation est considéré au départ comme long, il est relu après l'expérience vécue par les deux parties comme un temps de grâce, un temps donné et essentiel à vivre.

Et si parfois, nous nous sentons démunis, n'oublions pas que nous pouvons compter sur les expériences de nos collègues, au niveau local, régional voire européen3 et surtout, rappelons-nous que l'Esprit est à l'oeuvre !

Katia Cazzaro Thiévent est également Agente pastorale pour le Catéchuménat des Adultes du canton de Vaud et Membre de la commission diocésaine catéchèse et catéchuménat

 


[1] 1 Co 12,12

[2] Die Feier der Eingliederung Erwachsener in die Kirche, Liturgisches Institut, Zürich, April 2001